Mot du Directeur

Le nouvel essor industriel que connaît la Côte d’Ivoire a un impact sur la qualité de l’environnement et de certaines ressources naturelles. En effet, l’activité industriel est responsable de plusieurs types de pollutions (liquides, solide, gazeux, sonore…) avec des répercussions graves sur la santé humaine et le fonctionnement des écosystèmes.

Pour une gestion saine et adéquate des déchets industriels, la Côte d’Ivoire dispose d’outils institutionnel, réglementaire et technique. Cependant, plusieurs défis sont à relever en vue de faire progresser le respect des règlementations et le droit à un environnement sain.

L’objectif générale de la DDISC est d’aider les entreprises à gérer efficacement leur déchet, mais aussi promouvoir les technologies propres, susciter la recherche, informer et sensibiliser la population. À cette fin, la DDISC envisage travailler en coopération avec toutes les parties prenantes pour une gestion plus efficace des déchets industriels et des substances chimiques.

L’année 2020, année de COVID-19, celle qui a vu en quelques semaines toutes nos certitudes être ébranlées, tant au niveau personnel qu’au niveau organisationnel, rebat les cartes des rapports aux autres et de nos modes de vie et nous rappelle que la transition écologique n’est pas une option mais une nécessité absolue.

Le site internet que vous vous apprêtez à visiter parle de tout cela : la DDISC, des acteurs et actrices que nous soutenons, des actions que nous menons et des enjeux de la gestion des déchets industriels. Je vous invite à en découvrir la richesse afin que nous puissions, ensemble, bâtir une société durable.

Je vous remercie

Coulibaly Mariame